Vos chemises sur mesure à votre hôtel en 2 jours à partir de 39 Euros !

Menu

Cannabis en Thaïlande : 10 choses que les touristes doivent savoir

Facebook
Twitter

Depuis la dépénalisation du cannabis en Thaïlande le 9 juin 2022,  la réglementation est parfois quelque peu difficile à comprendre et à appliquer pour un touriste fraichement débarqué.

Afin de palier à ce problème et éviter des déconvenues aux touriste, le ministère de la Santé publique a publié un guide intitulé ” 10 choses que les touristes doivent savoir sur le cannabis en Thaïlande”.

1. Le transport de graines ou de parties de la plante de cannabis depuis et vers la Thaïlande pour un usage personnel n’est pas autorisé

Le cannabis importé est toujours considéré comme un stupéfiant. L’importation de semences nécessite l’autorisation du Ministère de l’agriculture.

2. La culture du cannabis est légale, mais l’enregistrement dans l’application « Plook Ganja » de la Food and Drug Administration est nécessaire. cannabis thaïlande

Ce n’est pas si pertinent pour les touristes puisque l’enregistrement nécessite un numéro d’identification thaïlandais.

3. L’utilisation de boutons floraux de cannabis à des fins de recherche, de vente à l’exportation et de transformation à des fins commerciales nécessite un permis. cannabis Thaïlande

Les fleurs de cannabis sont une “herbe contrôlée”, donc leur utilisation à des fins commerciales et de recherche nécessite l’autorisation du Département de médecine traditionnelle et alternative thaïlandaise.

4. Les personnes de moins de 20 ans, les femmes enceintes et les femmes qui allaitent ne sont pas autorisées à consommer du cannabis, sauf sous la supervision de professionnels de la santé

Certains groupes ne sont pas autorisés à consommer du cannabis de manière indépendante afin de minimiser les risques.

5. La possession d’un extrait contenant plus de 0,2 % de THC et de THC synthétique nécessite une autorisation.

Les fleurs de cannabis à forte teneur en THC sont légales. Cependant, si un extrait est fabriqué à partir d’une fleur qui contient plus de 0,2 % de THC, il est toujours considéré comme un stupéfiant de catégorie 5. Le THC synthétique est classé dans la catégorie 1.

6. Les plats contenant du cannabis sont disponibles dans les restaurants autorisés.

Selon la loi sur l’alimentation, les fleurs de cannabis ne sont pas autorisées à être utilisées dans les aliments ou d’autres produits alimentaires, mais d’autres parties peuvent être utilisées.

Les restaurants sont tenus d’informer leurs clients de tout plat contenant des clients avant qu’il ne soit consommé.

7. Les produits de santé à base de cannabis approuvés sont accessibles par des canaux spécifiques

Les produits cosmétiques, les produits alimentaires (non destinés aux bébés) et les produits à base de plantes sont autorisés à contenir du cannabis (toutes les parties de la plante à l’exception de la fleur). L’achat de médicaments à base de plantes contenant de l’extrait de cannabis nécessite une ordonnance d’un médecin. Les remèdes traditionnels au cannabis sont disponibles dans les hôpitaux publics, les cliniques privées et les pharmacies.

8. Fumer du cannabis dans les lieux publics, y compris les écoles et les centres commerciaux, est illégal.

Fumer du cannabis à des fins récréatives en public est passible d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à trois mois, d’une amende pouvant aller jusqu’à 25 000 bahts, ou des deux.

9. Évitez de conduire après avoir consommé du cannabis en Thaïlande

Le cannabis peut altérer le jugement, la coordination motrice et le temps de réaction. Ne conduisez pas un véhicule après avoir consommé du cannabis, cela pourrait entraîner un accident.

10. Ceux qui ont des effets indésirables graves en consommant du cannabis devraient consulter un médecin

Le guide ainsi que ses éventuelles mises à jour peut être télécharger directement ici

Depuis la dépénalisation du cannabis en Thaïlande le 9 juin 2022,  la réglementation est parfois quelque peu difficile à comprendre et à appliquer pour un touriste fraichement débarqué.

Afin de palier à ce problème et éviter des déconvenues aux touriste, le ministère de la Santé publique a publié un guide intitulé ” 10 choses que les touristes doivent savoir sur le cannabis en Thaïlande”.

1. Le transport de graines ou de parties de la plante de cannabis depuis et vers la Thaïlande pour un usage personnel n’est pas autorisé

Le cannabis importé est toujours considéré comme un stupéfiant. L’importation de semences nécessite l’autorisation du Ministère de l’agriculture.

2. La culture du cannabis est légale, mais l’enregistrement dans l’application « Plook Ganja » de la Food and Drug Administration est nécessaire. cannabis thaïlande

Ce n’est pas si pertinent pour les touristes puisque l’enregistrement nécessite un numéro d’identification thaïlandais.

3. L’utilisation de boutons floraux de cannabis à des fins de recherche, de vente à l’exportation et de transformation à des fins commerciales nécessite un permis. cannabis Thaïlande

Les fleurs de cannabis sont une “herbe contrôlée”, donc leur utilisation à des fins commerciales et de recherche nécessite l’autorisation du Département de médecine traditionnelle et alternative thaïlandaise.

4. Les personnes de moins de 20 ans, les femmes enceintes et les femmes qui allaitent ne sont pas autorisées à consommer du cannabis, sauf sous la supervision de professionnels de la santé

Certains groupes ne sont pas autorisés à consommer du cannabis de manière indépendante afin de minimiser les risques.

5. La possession d’un extrait contenant plus de 0,2 % de THC et de THC synthétique nécessite une autorisation.

Les fleurs de cannabis à forte teneur en THC sont légales. Cependant, si un extrait est fabriqué à partir d’une fleur qui contient plus de 0,2 % de THC, il est toujours considéré comme un stupéfiant de catégorie 5. Le THC synthétique est classé dans la catégorie 1.

6. Les plats contenant du cannabis sont disponibles dans les restaurants autorisés.

Selon la loi sur l’alimentation, les fleurs de cannabis ne sont pas autorisées à être utilisées dans les aliments ou d’autres produits alimentaires, mais d’autres parties peuvent être utilisées.

Les restaurants sont tenus d’informer leurs clients de tout plat contenant des clients avant qu’il ne soit consommé.

7. Les produits de santé à base de cannabis approuvés sont accessibles par des canaux spécifiques

Les produits cosmétiques, les produits alimentaires (non destinés aux bébés) et les produits à base de plantes sont autorisés à contenir du cannabis (toutes les parties de la plante à l’exception de la fleur). L’achat de médicaments à base de plantes contenant de l’extrait de cannabis nécessite une ordonnance d’un médecin. Les remèdes traditionnels au cannabis sont disponibles dans les hôpitaux publics, les cliniques privées et les pharmacies.

8. Fumer du cannabis dans les lieux publics, y compris les écoles et les centres commerciaux, est illégal.

Fumer du cannabis à des fins récréatives en public est passible d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à trois mois, d’une amende pouvant aller jusqu’à 25 000 bahts, ou des deux.

9. Évitez de conduire après avoir consommé du cannabis en Thaïlande

Le cannabis peut altérer le jugement, la coordination motrice et le temps de réaction. Ne conduisez pas un véhicule après avoir consommé du cannabis, cela pourrait entraîner un accident.

10. Ceux qui ont des effets indésirables graves en consommant du cannabis devraient consulter un médecin

Le guide ainsi que ses éventuelles mises à jour peut être télécharger directement ici

Notre top des conseils pour vivre à Koh Samui :

Les BONS PLANS de
Samui Mag

Les BONS PLANS de Samui Mag

A lire aussi

Les BONS PLANS de Samui Mag